• Exécution

    Exécution sommaire du Schtroumph (misère y faut que je m'y reprenne à 4 fois pour l'écrire, celui-là. C'est la dernière fois que je choisis un pseudo aussi compliqué à écrire, moi !).

    J'ai été invité à midi à bouffer par le Boss, son Disciple, un nouveau, un plus ancien et le consultant. Et comme la mission du nouveau est d'évaluer un certain département de [mysmallcompany] (dans lequel le Schtroumph officie sournoisement), le résultat des courses est égal à ce que je clame depuis des lustres : on ne maîtrise aucun élément dans ce département.
    Conclusion : pendant que je découpais tranquillement ma tranche de roti de boeuf (sans sauce... yeurk), le Schtroumph s'est fait exécuté. Proprement. D'une balle dans la nuque. Par le Boss.
    Le Schtroumph n'a en effet rien apporté à [mysmallcompany] (tout est dans l'état d'il y a 8 ans quand le nouveau est partit (oui, je sais ça devient compliqué mais j'y peux rien, accrochez-vous ça ira tout seul)). Il continue de se faire payer grassement sans rien offrir en retour (un minimum d'info...), il est donc sur la liste des sacrifiés.
    Comprenez-moi : je me réjouis que le nouveau démontre "par un savoir-faire technique" ce que mon "savoir faire de qualiticien" prouve.
    Je me réjouis de voir que les choses continuent de changer pour le mieux pour [mysmallcompany].
    Enfin, je me réjouis de voir que le proverbe Schtroumph qui dit "Si tu as un ennemi, assied toi sur la rive de la rivière et tu verras passer son cadavre" (ou un truc du genre) s'avère inversé dans ce cas, et donc que le cadavre qui flotte est celui du Schtroumph, pas le mien... (un rien m'amuse, je sais)
    Et je me réjouis de pouvoir porter le coup final par l'embauche d'un c*******e, spécialité pour le moment du seul Schtroumph.
    Mais j'ai aussi appris à attendre avant de sauter de joie. "Wait and See". Quand le Schtroumph sera bel et bien hors d'état... il y aura un vrai sourire et peut être même un orgasme. Si.
    Parce que bon, on se souvient tous du Petit Cravaté, qui devait partir depuis de longs mois déja. Il est toujours là. Ce matin, on nous a encore reparlé de son incompétence désormais légendaire, et de son départ tout aussi mythique.
    Le Petit Cravaté est toujours là...
    Mais au moins, entre le nouveau et le c*******e, j'ai confiance que les choses vont bouger.

    Bien. C'est pas tout, mais ces bonnes nouvelles ne font pas avancer le machin. J'ai encore un rapport à taper sur ma visite-espionnage en Germanie...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :